Atelier de fabrication: marionnettes pour le théâtre d'ombres au Cambodge

Devenez apprenti-fabricant de marionnettes khmères !

Localisation : PhnomPenh

Dates : Toute l'année

Durée : 5 jours

Tarif : 200,00 €

Réserver

Voir les témoignages

Votre programme détaillé :

Les cours de fabrication de marionnettes sont dispensés par des artistes, formés à l’Université Royale des Beaux-arts de Phnom Penh. Les cours sont individuels ou réunissent un petit nombre de participants pour une meilleure attention des professeurs.

L’apprentissage commence par le choix d’un modèle de marionnette dans le catalogue (petite marionnette très simple) et sa fabrication avec le système de l'emporte-pièce. Ensuite un accompagnateur s’occupe de la taille des bambous pour les articulations. Après la réalisation de la première petite marionnette (une journée) et selon les dons du stagiaire, le stagiaire peut dessiner sa propre marionnette ou choisir un modèle traditionnel plus compliqué.
Selon la motivation des participants, il est possible d’assister au processus complet de tannage du cuir, de l’arrivée du cuir de l’abattoir au nettoyage... (un cuir se tanne en 3-4 jours).
Les marionnettistes travaillent tous les jours sauf le dimanche et le samedi matin de 7h a 12h et de 14h a 17h.
Les outils utilisés sont en métal et sont forgés artisanalement au sein du théâtre.

Historiquement, Le théâtre d'ombres est l'une des formes d'art parmi les plus traditionnelles du Cambodge. Il participe largement à la transmission orale des contes. Comme en Indonésie, en Chine ou en Inde, le théâtre d’ombres khmer marie la projection de lumière (ou de feu) sur un écran blanc avec l'ombre de chaque marionnettiste.
On raconte qu’à l'époque du faste angkorien, les tapis des familles royales étaient faites de larges peaux de bisons tannées et posées à même le sol de cailloux. Un jour le Roi, estimant qu'ils étaient devenus trop vieux, décide de les remplacer. Alors qu’on les sort en les posant par hasard à la lumière, les minuscules trous laissés par les pas sur les cailloux produisent une sorte de dessin. Le Roi exploite alors cette découverte en découpant une figure du Reamker sur la peau. Le Lakhaon Sbaek est né.
L'art cambodgien du théâtre d'ombres utilise des marionnettes fabriquées en cuir, appelées Sbaek. Le cuir est d'abord lavé, puis teinté, séché, rasé et enfin dessiné et découpé à la main. Chaque marionnette est une pièce unique qui requiert un don pour le dessin, une habilité dans le découpage et la capacité à équilibrer lumière et ombre au travers de la peau pour que celle-ci fasse émerger une figure.

Localisation : Les cours sont dispensés au sein du théâtre où répète quotidiennement la compagnie à Phnom Penh, capitale du Cambodge,

Dates : cet atelier est proposé toute l'année.


Durée : 5 jours, du lundi au vendredi.


Hébergement : L'hébergement chez l'habitant étant culturellement et logistiquement difficile à mettre en place, ce programme est proposé sans hébergement. La ville dispose de très nombreuses guest houses.

Tarif : 200 €
Comprend :

- 15 heures d’atelier artisanal, du lundi au vendredi

- Le matériel pour la fabrication des marionnettes

- Les frais d'adhésion à l'association


A savoir :

Prévoyez d'assister au spectacle proposé les vendredi et samedi soir pour lesquels la compagnie s'entraîne toute la semaine !

Si la culture khmère vous intéresse, sachez qu'Aliore propose également des cours de danses traditionnelles , des cours de musiques traditionnelles khmères ainsi qu'une Initiation au tissage et à la cuisine khmère sur l'île de la Soie .

Témoignages

"ce fut un réel plaisir d\'apprendre les traditions de la fabrication des marionnettes du Cambodge au sein de la compagnie Sovanna Phum. Très bon accueil et très satisfaite de revenir dans ma région bretonne,avec en bagage, une approche d\'un art authentique du Cambodge.Merci à la compagnie Sovanna Phum. "

Anna Le 30/07/2015

« J’ai été baignée dans le quotidien des artisans qui travaillaient pour le théatre. L’accueil est super. Le directeur (passionné) du théâtre qui parle un peu français et très bien anglais, m’ a conviée à partager les repas ensemble le midi et au-delà du stage, accueil et présence bienveillante de Sophoap qui lui aussi parle très bien français. Il m’emmenait en scooter et m’aidait par de bons conseils dans la tâche à réaliser, acceuil aussi de tout le reste de l’équipe
Possibilité de réaliser plusieurs marionnettes , bon compromis entre l’aide et le laisser-faire. »

Delphine Le 11/03/2015